19 mars 2017, Marathon de MONTPELLIER

Marseille le même jour ! Incroyable que les 2 grandes villes du sud ne puissent pas s'entendre !

parcours ?

quasi tou plat

Nb partants : env. 700 et 596 arrivants sous 6h

 

Mon ambition ? Etre à 4'45'' au km le plus longtemps possible, dans l'espoir de finir près des 3h20' (1h40 au semi)

 

Vraiment sympa ce nouveau circuit de Montpellier, après un semi en 1h40' pile comme prévu, la fin fut dur-dur, à peine à 12km/h. à cause de la chaleur et du vent... et pourtant j'en ai doublé beaucoup ! 81eme sur 600 arrivants et 2eme chez les ptis jeunes* ! 3h26'35'' _

De nouveau de belles rencontres prévues et imprévues...

 

 

*photo ci-dessous

 

1er semi ?

 

C'est décidé, je pars bien plus raisonnablement qu'à Barcelone aujourd'hui ! Barcelone où, après un peu plus d'une heure à 4'30/35'' par km, je me suis "écroulé" dans le 2eme semi, c'était dimanche dernier. Ce 19 mars donc, je décide de partir à 4'45'' au km et je m'y tiens à 2/3 sec. près à chaque km. Vers le 5eme km, un jeune habillé en gris "roule" à côté de moi, à la même allure. C'est Alexandre qui court là son premier marathon. J'essaie de l'aider en étant très régulier. Ainsi après la première partie au nord de la ville où les changements de direction sont très nombreux, mon Gps-cardio me dit exactement 4'45'' de moyenne jusqu'au semi à Pérols. 1er semi donc très fluide avec un copain de route inattendu, c'est super quand on est 2 ou plus, exactement à la même allure. Cependant la méga grande ligne droite avant Pérols est franchement fastidieuse, on n'en voit pas le bout car, en plus, c'est en légère montée tout le long. Baucoup de trottoirs et "bateaux", de quilles au milieu des trottoirs...

Enfin on tourne à droite et on a une mini descente pour atteindre le semi en exactement 1h40'' comme je l'avais prévu.

photo ci-dessus : le début du retour après Palavas. C'est là que les difficultés ont commencé ! vent 3/4 face et chaleur + longue ligne droite... + 25eme km...

 

 

0/5km
5/10
10/15
15/20
20/25
25/30
30/35
35/40
40/42.2
23'50''
23'42''
23'25''
23'42''
24'07''
25'10''
25'13''
26'02''
11'25''

Semi en 1h 40' soit 6'30'' de plus au 2ème semi

 

 

 

ci-contre mon ami Alexandre était bien ''dans ma roue", normal pour ce cycliste !

2ème semi ?

Mais le deuxième semi va être bien moins fluide ! Après la traversée de Palavas très intéréssante, je sens que je ne vais plus pouvoir continuer longtemps à suivre Alexandre à ce rythme. D'autant plus que l'on entame une interminable autre ligne droite pour commencer le retour sur Montpellier (photo ci-dessus). Le cadre est très joli entouré d'étang et de mer mais le vent nous arrive de face presque tout le temps et la chaleur augmente de plus en plus. Alexandre a toujours un bon rythme. Je me force à le suivre sur 1 ou 2 km de plus vers le 24/25eme km mais ma relative sagesse me dit d'abandonner le "combat". Nous avons encore 17 km à parcourir et je déteste finir exténué comme cela m'est arrivé plusieurs fois, comme à "tout le monde" ! Je le laisse partir. Bien que ce soit son 1er marathon, le gaillard est un cycliste d'un bon niveau je suppose. Il est costaud.

Je continue donc mon chemin seul en luttant contre le vent. J'arrive à tenir difficilement les 5min au km. Tête baissée, penché en avant, courtes foulées, ne pas lever les talons. La fin de cette droite le long d'une grande route arrive enfin et on tourne à gauche dans un parc. Un endroit où un marquage plus précis serait bien utile. Plus loin je double mon ami Fabrice qui semble un peu dans le dur comme beaucoup de coureurs qui commencent à sentir de très près le mur du 35eme km !

Après le 35eme justement, j'apercois devant moi de nouveau, un gars en gris à une centaine de mètres. Nul doute. C'est bien Alexandre qui a diminué l'allure bien plus par obligation que par envie évidemment. Petit à petit je me rapproche et, au bout d'un km supplémentaire je repasse devant lui au profit d'une des très rares descentes sur 10/20m. en passant sous un pont. Je l'encourage et je sais qu'il va commencer à comprendre ce qu'est vraiment un marathon, c'est à dire comprendre surtout ce qui se passe dans ses poumons, ses jambes et dans tout le corps après le 35eme km. Bravo Alexandre, pour rentrer dans la cour des marathoniens il faut le mériter ! Tu as "coincé" un peu à la fin aujourd'hui mais ce qui est sûr, c'est que c'est une super expérience pour tes futurs objectifs. Tu vas améliorer nettement ton chrono prochainement. Il arrive (seulement) 4 min après moi. Au plaisir de recourir avec toi l'ami.

 

Magnifique arrivée sur la très large allée dans Antigone

 

Salut les jeunes et merci de vos encouragements ! Au plaisir de vous revoir.

 

points (très) positifs ? l'architecture exceptionnelle du cadre de départ et d'arrivée _ La traversée de Palavas les flots _ circuit quasi tout plat _ Beaucoup de photos libres sur leur page facebook... 3 premiers de chaque catég. récompensé (y.c. pour le semi) etc

à améliorer ? La medaille vraiment "basique" _ le balisage parfois un peu léger_

Tous les résultats sur http://www.planete-marathon.fr/Index.php

 

Beaucoup de photos sur leur pg Facebook : https://www.facebook.com/Marathon-de-Montpellier

Merci beaucoup à Philippe et Jean-Michel et leurs épouses de leur accueil

retour accueil 2017

podium master 3 : une séance de cryothérapie et un camelback comme prix du 2eme